l'école fait le tour du monde !
rose des vents
plan du site
résumé
Tour du monde
Afrique

Amérique latine

Asie

Europe de l’Est

Le Grand Nord

La vie en France
Les fêtes

La vie d’une école
Autour du thème de l’eau

Autour du thème du voyage

Jeux de mots

Le petit musée

Petits élevages de classe

Sciences et technolologie

> maison > Tour du monde > Asie > Les lettres des globe-trotters > Une école publique du Japon

Une école publique du Japon

autres articles du même auteur autres articles dans la même rubrique sur le web
logo ARTICLE 112

école primaire Akimoto à Kimistsu

Le lundi 16 février 2004.

Richard, le professeur de français à l’école Gyosei, tenait absolument à nous faire visiter une école primaire publique typiquement japonaise. Une fois sur place, nous sommes tout de suite reçus par la directrice et la responsable pédagogique.


En rentrant dans l’établissement, nous troquons nos chaussures contre une paire de pantoufles (comme le veut la coutume japonaise) et nous nous dirigeons vers le bureau de la direction.

chaussons

Là, encore une fois, nous changeons de paire de chaussons pour boire le thé. La responsable pédagogique de l’établissement nous donne à chacun un badge portant la traduction de notre prénom et nous présente le programme de la journée qui est plus que ficelé (à la japonaise).

Au programme de la matinée, visite de toutes les classes, de la première (CP) à la sixième (sixième). Dans la classe de deuxième, on assiste à une leçon de mathématiques. Les enfants sont chronomètres pour réaliser des additions dans un tableau à double entrée. Une fois la correction finie, la maîtresse enchaîne avec de la géométrie.

Mais pas le temps de s’attarder, la responsable pédagogique nous guide dans la salle de musique. La, les enfants de troisième nous chantent leur répertoire de chansons, dont une d’origine française, spécialement apprise pour notre visite, J’ai perdu le Do de ma clarinette.... La séance se finit par l’hymne de l’école, supervisée par la directrice.

chorale

Pendant la recréation, nous pouvons voir les enfants jouer au foot, mais aussi faire du monocycle et de la double corde à sauter.

monocycles

Au bout d’un quart d’heure, tout le monde retourne en classe. La classe de sixième nous reçoit, où la directrice donne une leçon de calligraphie. Nous observons avec fascination la réalisation des différentes oeuvres des enfants. Maintenant, à nous de passer à l’acte. Nous nous apercevons vite que cet art, qui paraissait tellement facile à première vue, nous pose des problèmes dès le premier coup de pinceau. Mais les enfants sont là pour nous aider, et heureusement !

calligraphie

calligraphie

12 h, c’est l’heure du repas. On nous emmène chacun dans une classe différente, pour déjeuner avec les enfants. Et oui, au Japon il n’y a pas de cantine. Tous les enfants sont très intrigués par notre visite et essaient de communiquer avec nous malgré la barrière de la langue. D’ailleurs, ils ont tous une fiche avec quelques expressions françaises du style : Bonjour, je m’appelle....

classe

repas

A la fin du repas, les enfants nous emmènent jouer sur le terrain de foot de l’école. Nous nous essayons au monocycle, ce qui les fait beaucoup rire, vu qu’on était incapable de mettre un coup de pédale. Apres la pause, on nous emmène dans la salle de sport où les enfants de quatrième réalisent des travaux manuels pour la kermesse. En chemin, la directrice nous explique que toutes les écoles primaires publiques au Japon disposent au moins d’un gymnase voire même d’une piscine. Dans la salle, les enfants sont regroupés par atelier, et on peut dire qu’ils ne manquent pas d’imagination. Par exemple, un enfant a construit une voiture en carton propulsée par un ballon de baudruche.

Ils s’amusent beaucoup mais malheureusement ils doivent laisser place à la classe de cinquième (CM2) qui arrive en uniforme de sport pour la leçon de gymnastique.

En fin de journée, la directrice nous invite à boire un dernier thé, c’est l’occasion pour nous de lui offrir quelques dessins des petits chauffaillons. Nous échangeons nos cartes de visite (c’est la coutume au Japon) et nous quittons l’établissement sous les cris des enfants qui n’ont vraiment pas envie de nous voir partir. Sayonara !


Tout le site et son contenu est © alicechaa, professeur des écoles et webmaster.
Site réalisé par Phiip, webmaster du portail de webcomics lapin.