l'école fait le tour du monde !
rose des vents
plan du site
résumé
Tour du monde
Afrique

Amérique latine

Asie

Europe de l’Est

Le Grand Nord

La vie en France
Les fêtes

La vie d’une école
Autour du thème de l’eau

Autour du thème du voyage

Jeux de mots

Le petit musée

Petits élevages de classe

Sciences et technolologie

> maison > Tour du monde > Asie > Les lettres des globe-trotters > Les Classes Bilingues de l’A.U.F. au Vietnam

Les Classes Bilingues de l’A.U.F. au Vietnam

autres articles du même auteur autres articles dans la même rubrique sur le web
logo ARTICLE 146

Y’avait de gros crocodiles...

Le mercredi 12 mai 2004.

Notre arrivée au Vietnam est marquée par une rencontre plus que surprenante. Dès que nous passons la frontière, des cris d’animaux et une musique rythmée attirent notre attention. Nous nous approchons donc vers ce que nous pensions être une fête de village. Imaginez notre surprise lorsqu’une troupe d’animaux nous encercle et nous invite à danser et à chanter avec eux :

« Y’avait des gros crocodiles et des orangs-outans
des affreux reptiles et des jolis moutons blancs.
Y’avait des chats, des rats, des éléphants.
Il ne manquait personne mis à part la licorne. »

Fanfan l’éléphant, Rahan le serpent, Riton le mouton, Odile le crocodile, Nathan l’orang-outan, Sacha le chat et Zaza le rat nous expliquent qu’ils souhaitent apprendre leur chanson aux enfants des classes bilingues du Vietnam. Une vraie aubaine ! Nous décidons donc de suivre notre joyeuse troupe dans leur traversée du pays du Nord au Sud.



Première étape, l’école Nguyen Tri Phuong d’Hanoi.

Nous apercevons vite que pour Fanfan ça ne sera pas toujours une tâche facile de passer le portail d’entrée. Habitué à ce genre de situation, il décide de rester en dehors de l’école pour accueillir les élèves le matin et pour amuser les parents qui viennent le soir en scooter récupérer leur enfant. Son choix n’est pas totalement innocent, ce rôle lui laissant beaucoup de temps libre pour goûter à toutes les spécialités culinaires du pays. Quel gourmand ce Fanfan !

parking à vélos !

Notre première intervention est un succès. Même si Rahan effraie quelque peu les enfants, toutes les classes de 4e et de 5e (CM1 et CM2) reprennent à tue-tête la chanson tout en mimant les animaux. Nous sommes vraiment impressionnés par leur niveau de français.

Nous prenons ensuite la direction d’Halong, où Thôm, Minh et Khran, les professeurs de français nous attendent de pied ferme. Le soir même, la directrice de l’école Trân Hung Dao nous invite chez elle à partager un repas en compagnie de tous les professeurs. Un réel festin composé de Nems, de moules et de divers coquillages, de crevettes, de sèches, de porc et autres mets tout aussi délicieux les uns que les autres. Le seul « hic », on nous propose du chien. Tout le monde goûte avec beaucoup de réticence sauf Sacha qui est tout excité de pouvoir enfin manger son éternel rival.

A Halong, le lendemain

Nous visitons l’école qui reçoit 1800 primaires de la 1ère à la 5e (du CP au CM2). Les enfants sont en moyenne 40 à 50 par classe mis à part dans les classes bilingues où l’on peut en compter en moyenne 30.
Nous jouons et chantons avec les enfants qui après avoir brisé la glace, ils nous surprennent vite par leur vocabulaire. Nathan, qui s’éclate pendant les heures de récré à jouer au Da Cau, à la corde à sauter, aux gendarmes et aux voleurs et à bien d’autres jeux, propose aux enfants d’apprendre un nouveau jeu, la « Queue du Renard ».

Après quatre jours de travail, les enfants nous invitent à un petit spectacle en guise d’au revoir. Nous partons avec beaucoup de mal en direction de Vinh, les bras chargés de cadeaux et plein de supers souvenirs à la clef.

L’école d’Halong
L’école d’Halong
Y’avait des gros crocodiles
Y’avait des gros crocodiles
Show
Show

A Vinh

Une fois sur place, Odile veut à tout prix faire respecter la gym quotidienne, juste avant le déjeuner.
« En rang par classe ! Tous en rythme ! Allez, on lève le bras droit ! On lève le bras gauche ! On plie les jambes ! ... »
Elle n’hésite pas à montrer les crocs pour faire régner l’ordre.
Pendant ce temps, Riton, le spécialiste du lainage, passe dans les rangs pour vérifier les uniformes (pantalon ou jupe bleu marine, chemise blanche et foulard rouge) et note les différences entre chaque école.
A Vinh, les écoles Cua Nam et Lê Loi nous reçoivent et nous jouons parfois le rôle de professeur de français tout en ponctuant les leçons par la chanson qui rythme notre voyage.

Un uniforme à Vinh
Un uniforme à Vinh
Les cuisines
Les cuisines
Gymnastique collective
Gymnastique collective

A Na Thrang

Un comité de professeurs de français nous accueille chaleureusement. Sacha et Zaza, qui ont décidé pour une fois de ne plus se courir après, mettent en place dès le deuxième jour un concours de dessins dans les classes de 5e. Ils choisissent pour thème la nourriture et les habits. Ils est très difficile pour nous de faire un classement tant les dessins sont tous aussi beaux les uns que les autres. Mais certains sortent quand même du lot et nous n’hésitons pas à les récompenser.
Pendant ce temps, Odile, entre deux cours de gym, passe son temps sur la plage, alternant entre baignade et bronzette. Rahan qui a définitivement décidé de ne plus entrer dans les classes tant il effrayait les enfants, visite les cuisines à l’affût de n’importe quel reste.

une classe à Na Thrang
une classe à Na Thrang

Notre traversée du Vietnam s’achève à Ho Chi Minh Ville, à l’école Minh Dao.

Comme pour tous les enfants des classes bilingues, les leçons commencent à 7 heures jusqu’à 11 heures, reprennent à 14 heures pour finir à 16 heures 45, du lundi au vendredi. Les enfants prennent leur déjeuner dans leur classe après la gym de 11 heures puis transforment la salle de classe en dortoir pour la séance sieste. Rahan, le spécialiste dans ce domaine, y fait respecter le silence, parfois si bien qu’il s’endort lui-même. On chante une dernière fois notre chanson fétiche pour clôturer notre magnifique périple au Vietnam avant de dire au revoir aux enfants et de remercier tous les professeurs de leur accueil.
Le « gong » de l’école retentit une dernière fois annonçant notre départ.

Cette fois ça y est ! Notre petit bout de chemin avec la joyeuse bande d’animaux arrive à sa fin. Nous profitons des derniers instants pour jouer, rigoler et bien entendu chanter.


Tout le site et son contenu est © alicechaa, professeur des écoles et webmaster.
Site réalisé par Phiip, webmaster du portail de webcomics lapin.